Les leçons que l’on peut tiré de cette crise

Nous avons été silencieux sur les réseaux sociaux, car nous étions sur le terrain à répondre aux demandes pour soutenir nos clients dans la gestion de cette crise.

Pour la grande majorité des entreprises (pour ne pas dire tous), il y aura l’avant COVID-19 et l’après COVID-19. Outre l’impact financier sur les entreprises, il y aura eu un coût humain à cet épisode, que l’on croirait tiré d’un film.

Comme plusieurs, nous répondions aux demandes de jour en jour sans penser à l’ampleur que cela prendrait en si peu de temps. Les entreprises n’ont eu d’autres choix que de s’adapter à chaque annonce.  Voici les leçons qui devraient être retenues après cette expérience :

Voir un pas à l'avance

Il ne suffit pas d’attendre les derniers développements pour réagir, nous devons se préparer pour le pire, en souhaitant que celui-ci n’arrive pas.

Tracer une ligne directrice

Les décisions doivent se prendre rapidement. Si on trace une ligne directrice, les décisions sont plus rapides à prendre (c’est également le rôle de votre culture d’entreprise).

Définir des rôles

Tous les rôles peuvent changer dans une situation de crise et ils s’adaptent même pendant la crise.

Les leçons que l'on peut tiré de cette crise

Communiquer

La communication est la clé. La qualité de la communication interne joue un rôle capital dans la dynamique d'une entreprise.

Soutenir dans l'adaptation

Une situation comme celle-ci c’est beaucoup d’adaptation pour tout le monde. Il est maintenant temps de voir comment soutenir les différentes parties !

Mantenir la santé et le mieux-être

Maintenant la santé et le mieux-être prennent tout leur sens. Plus que jamais la santé au travail est importante !

Voir un pas à l'avance

Il ne suffit pas d’attendre les derniers développements pour réagir, nous devons se préparer pour le pire, en souhaitant que celui-ci n’arrive pas.  Par exemple, voyant ce qui se passait ailleurs dans le monde, l’entreprise a vite entreprit de préparer les outils informatiques pour le télétravail.

Tracer une ligne directrice

Les décisions se prennent rapidement, alors si on trace une ligne directrice, les décisions sont plus rapides à prendre (c’est également le rôle de votre culture d’entreprise). Dans notre cas, notre ligne directrice était la protection du personnel et de l’entreprise.

Définir des rôles

Tous les rôles peuvent changer dans une situation de crise.  En fait, ils s’adaptent même pendant la crise. Dans l’expérience vécu, malgré qu’un responsable de dossier ait été nommé au tout début et qui, son rôle était de revoir la politique d’hygiène et de gestion du H1N1. Comme la situation a évolué très rapidement son rôle est vite devenu un rôle de responsable des communications COVID-19 et, presque quotidiennement rédigeait un mémo au personnel avec les derniers développements.  Pendant ce temps, un autre membre de l’équipe était responsable de l’affichage, de commande de matériel et pendant qu’un un autre membre de l’équipe s’occupait des demandes du personnel.  Le rôle du gestionnaire de crise était de revoir les stratégies d’affaires avec la direction, d’ajuster et de déléguer les rôles à son équipe afin de déployer les changements.

Communiquer

LA CLÉ est la communication.  Si vous n’y croyiez pas avant, j’espère que vous le croirai à partir de maintenant ! M. Legault est applaudit pourquoi ? Pour sa franchise, sa transparence et pour sa communication quotidienne. Voici les questions qu’on nous a posé :

  • Dois-je communiquer s’il y a un cas à l’interne? OUI
  • Dois-je communiquer les nouvelles de nos clients même si cela ne nous affecte pas dans l’immédiat? OUI
  • Dois-je communiquer même si on n’en sait pas plus qu’eux (les employés apprenaient les nouvelles directives en même temps que nous)? OUI
  • Dois-je communiquer nos stratégies d’affaires? OUI
  • Dois-je promettre que tout va bien aller? NON

Il est primordial de communiquer, même si les réponses sont insuffisantes, même si vous n’avez pas de bonne nouvelle, même si, dans le final, vous n’avez pas grande chose de nouveau à leur dire.  Qu’est-ce qu’on dit à ce moment-là ?  On dit qu’on n’a pas grand-chose de nouveau pour le moment !

Le fait que vous soyez sur place, présent à leur dire la vérité sur un ton calme, c’est rassurant. La pire chose à faire serait de promettre des choses que nous ne savons pas, d’omettre de donner des informations qu’ils apprendront dans les nouvelles qui pourrait augmenter l’incertitude par exemple, la fermeture d’un client.

Soutenir dans l'adaptation

Une situation comme celle-ci c’est beaucoup d’adaptation pour tout le monde.  Que ce soit le personnel mis à pied, le personnel en télétravail, les gestionnaires qui doivent gérer des télétravailleurs, les gestionnaires qui gèrent des équipes réduites, fatigués, stressés.  Il est maintenant temps de voir comment soutenir les différentes parties!  

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *