Manger local: plusieurs bénéfices pour tous!

En 2019, plus de la moitié des Québécois affirmaient avoir intégré l’achat d’aliments locaux dans leurs habitudes de consommation. Ceci fait état d’une hausse de la proximité comme critère d’achat depuis 2010. Évidemment, on gagne à faire augmenter cette proportion. Manger local, c’est gagnant pour tout le monde. Qu’on achète nos aliments à l’épicerie, au marché public ou directement à la ferme, on peut y trouver notre compte.

Savez-vous que?

«Dans les statistiques qui sont accessibles, ce serait environ un tiers des aliments qui remplissent nos paniers qui proviennent réellement du Québec. Entre un tiers et 100 %, on a une marge de manœuvre pour mettre un peu plus de proximité au menu. Sans en faire un dogme et surtout sans en faire un objet de culpabilité.» – Julie Aubé, nutritioniste

Que veut dire « manger local »?

Manger local, c’est s’approvisionner le plus près possible de chez soi. À commencer par les aliments qui poussent dans notre jardin, puis par ceux qui sont produits ou transformés par les producteurs de notre communauté ou de notre région et, finalement, par les produits du Québec tout entier. Ainsi, entre deux aliments, mieux vaut choisir celui produit le plus près de chez soi. 

Avantages de manger local

Manger local apporte des bénéfices pour tous! On réduit notre empreinte écologique, on y va pour la fraîcheur, on fait des économies et on encourage l’économie d’ici.

Pour l'environnement

Manger localement est une décision écologique. En consommant les produits cultivés près de chez nous, on réduit la pollution et les dépenses énergétiques associées au transport des produits importés, aux procédés artificiels et parfois toxiques, comme la réfrigération, ou encore au mûrissement accéléré nécessaire pour cultiver des produits hors saisons. Notons que le transport représente 14% des rejets de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. 

Pour pousser les gens à acheter et consommer plus responsable, le Natural Resources Defense Council (NRDC) s’est lancé dans une campagne baptisée #SaveTheFood. Dans ce contexte, l’ONG américaine pour la défense de l’environnement a fait réaliser une vidéo édifiante retrançant le parcours d’une fraise, du producteur jusqu’au consommateur, et plus précisément jusqu’à sa poubelle. 

Pour la fraîcheur des aliments

Privilégier l’alimentation locale, c’est aussi manger des fruits et légumes de saison. Par exemple, au Québec, on peut manger des têtes de violon au printemps, des petits fruits en été, des courges à la fin de l’été et en automne, etc. Ce qui signifie se reconnecter aux aliments de nos régions ou encore redécouvrir des légumes oublié.

Les produits d’ici sont dotés de qualités gustatives et nutritives supérieures aux produits hors saison puisqu’ils sont cueillis au bon moment et à maturité. 

Pour les économies

Une production locale permet d’offir des aliments moin cher en raison de leur proximité géographique.
Il est moins dispendieux pour les agriculteurs et les distributeurs de récolter et de livrer (puisqu’il n’y a pas de coûts de transports exorbitants) des aliments de saison à votre épicerie locale. Ce qui leur permet d’offrir aux consommateurs des produits à des prix intéressants. 

Pour soutenir les producteurs locaux

L’achat d’aliments local vous permet de participer à la bonne santé de nos entreprises québécoises. C’est le meilleur moyen de faire tourner l’économie local et donc de soutenir l’agriculture locale. Ce qui permet de créer et de maintenir des emplois. Privilégier l’achat local a donc des répercussions qui vont bien au-delà de vos finances.

Calendrier

Quand vaut-il mieux acheter des betteraves pour s’assurer qu’elles proviennent du sol québécois? Et, est-il possible de manger des pommes, des tomates ou des fraises d’ici en plein cœur de l’hiver? Je vous invite à consulter le calendrier des arrivages, de l’organisme Mangez Québec. Vous aurez des réponses à ces questions, et à bien plus encore. 

Panier de légumes bio

Avec l’été qui approche, il temps de penser à s’abonner à des paniers de légumes bio! En vous abonnant à un service de panier bio, vous vous assurez non seulement d’un approvisionnement régulier en aliments locaux et certifiés biologiques, mais vous soutenez également l’agriculture d’ici. Cette formule établit en effet des liens directs entre les consommateurs et les agriculteurs. Certaines fermes proposent aussi des paniers de légumes d’hiver pour des aliments locaux à l’année! 

légume, panier, carottes

Reconnaître les aliments produits au Québec

Pour que les consommateurs puissent trouver facilement les produits du Québec, de nombreuses entreprises québécoises adhèrent au programme de certification de l’organisme Aliments du Québec .

Grâce à cette certification, des milliers de produits sont faciles à repérer. Ils portent l’un des logos suivants (autres couleurs et déclinaisons possibles) :

logo aliments du Québec

Un peu de lecture

Signé par la nutritionniste Julie Aubé, le livre Mangez local! est une véritable bible pour quiconque s’intéresse à la culture d’ici. En offrant une multitude d’astuces, de techniques et de recettes, elle nous guide à travers des changements d’habitude en vue de mettre un maximum d’aliments québécois au menu, et ce, été comme hiver.

couverture du livre Mangez local de Julie Aubé

Signé par le nutritionniste Bernard Lavallée, surnommé «le nutritioniste urbain», le livre Sauver la planète une bouchée à la fois propose des solutions concrètes et quotidiennes pour que nos choix alimentaires soient respectueux de l’environnement. Une véritable boîte à outils pour avoir une alimentation qui allie le plaisir à la santé humaine.

Couverture du livre Sauver la planète une bouchée à la fois de Bernard Lavallée

Ressources utiles

Équiterre equiterre.org et pour les paniers bios fermierdefamille.com

Manger Local Québec mangerlocalquebec.info

Mangez Québec mangezquebec.com

Réseau des fermiers de famille fermierdefamille.org

Le livre de Bernard Lavallée Sauver la planète une bouchée à la fois nutritionnisteurbain.ca

Le livre de Julie Aubé Manger local! julieaube.com

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *